jeu. Déc 2nd, 2021

Qui aurait imaginé que même une poitrine qui a subi une mastectomie pouvait encore retrouver une apparence normale ? Décidément, la dermopigmentation est une solution esthétique qui ne cesse d’évoluer de jour en jour. Cette pratique se traduit concrètement par la réalisation d’un dessin sur la poitrine pour imiter la forme d’un sein normal. Cela peut paraître absurde et plus ou moins facile à faire. Mais sachez que vous devez avant tout apprendre les techniques par le biais d’une formation. Voici pourquoi !

Une technique délicate qui n’est pas aussi simple à réaliser

Ce qui fait la particularité de la reconstruction mammaire, c’est que la technique promet à la fois des impacts sur le physique et sur le plan psychologique. En voilà des enjeux qui ne doivent pas être pris à la légère ! Avant d’estimer que la réalisation d’une dermopigmentation correctrice est facile, imaginez d’abord la complexité de cette pratique. La séance commence par le diagnostic de la zone, la vérification de la cicatrice laissée par l’opération d’ablation ainsi que l’analyse de la carnation. Tout cela n’est faisable que si la praticienne a suivi une formation en dermopigmentation réparatrice.

Contrairement au maquillage permanent du visage, la poitrine quant à elle, peut afficher plus d’une couleur de peau. Il ne s’agit donc pas de choisir un seul pigment car il faut créer une certaine nuance pour parfaire l’imitation. En plus de demander une expérience du domaine, une bonne connaissance de la colorimétrie est également d’une grande importance. Même les dermo-praticiens expérimentés se livrent parfois à des interventions presque impossibles à réussir. Lors d’une formation, l’objectif sera alors de vous former pour vous familiariser un peu plus à toutes les situations. Pour réaliser ce type de correction, il faut faire attention, à l’hygiène, à la couleur, à la forme et à l’aspect en général de la poitrine.

Une correction qui nécessite le suivi d’un professionnel

La dermopigmentation de l’aréole mammaire est une technique de correction qui a pour but de redonner à une poitrine plate et abîmée une meilleure forme. Pour les patientes, les effets désagréables de la maladie sur le moral peuvent déjà être assez évidents. Il ne faut donc rater l’intervention qui constitue une nouvelle opportunité de remédier aux complexes. Il ne faut donc pas hésiter à suivre une formation et se faire accompagner par un praticien expert car on ne réussit pas facilement à faire une reconstitution de l’aréole.

C’est au cours de la formation que le formateur vous guide dans les étapes à suivre. Les cours théoriques vous aident à trier et à mémoriser les informations essentielles, ainsi que les précautions auxquelles il faut faire attention. Les cours pratiques vous permettront par contre d’observer et de tester vos connaissances avec des réalisations assistées. Cet accompagnement est toujours indispensable afin d’éviter au maximum les erreurs qui peuvent perturber le résultat désiré. La pratique sur des modèles permet en plus de se familiariser avec les techniques tout en s’améliorant au fur et à mesure pour gagner rapidement en autonomie.

 

Cliquez ici pour découvrir d’autres articles.

By Damien